Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • QUI SONT LES CHEFS DES ESCADRONS DE LA MORT DU REGIME OUATTARA ?


    A RECHERCHER PAR LA JUSTICE INTERNATIONALE !
    Sans titre1.png


    ALASSANNE DRAMANE OUATTARA -GUILLAUME SORO
    RESPONSABLES POLITICO MILITAIRES

    DES CRIMES DE GUERRE


    RESPONSABLES D’ ACTES DE GENOCIDE
    A DUEKOUE :


    AMADE OUEREMI

    Sans titre2.png

     

     

     

     

     

     

     

    LOSSENI FOFANA

    Sans titre3.png







    COM - ZONE CRIMINELS DE GUERRE

    Sans titre4.png

     

     

     

     

    CHERIF OUSMANE

    Sans titre5.png


     

     

     

     

    WATTAO

    Sans titre6.png

     

     

     

    KONE ZACHARIA
    Sans titre7.png
     

     


    FOFIE KOUAKOU
    Sans titre8.png

     

     

     


    MOUROU OUATTARA


    Sans titre9.png

     

     

     

     

     

    TOURÉ HERVÉ PÉLIKAN, DIT «VETCHO


    Sans titre10.png

     

     

     

    ZOUMANA OUATTARA

  • Katinan "interpellé abusivement" par Interpol à ACCRA. Pourquoi cet acharnement de ADO ? Par Claudus Kouadio


     

    L'information a fait cette nuit l'effet d'une bombe à minuterie. Il apparaissait évident que Alassane Dramane Ouatarra réagirait face au pied de nez de la justice Ghanéenne suite à la libération sous caution du Ministre Katinan ce mardi 25 Septembre. Abonné aux manières peu orthodoxes et à la fourberie, il vient de sortir un nouveau tour de passe passe de sa gibecière pour "capturer" le Ministre Justin Koné Katinan.

    Steve Beko un Blogueur et activiste du web exilé au Ghana nous rapporte les faits: "Le ministre Koné Katinan vient encore d’échapper à un enlèvement par les agents d'Interpol Ghana alors qu'il revenait de la DST ghanéenne ou il s’était rendu avec son avocat pour des formalités d’usage. A la sortie du bureau de la BNI, il est accosté par un agent d’Interpol Ghana qui lui explique que leur patron veut le voir. Le ministre se rend donc sereinement au bureau de celui-ci et se voit dire qu'il y avait une autre procédure contre lui initiée par le régime Ouattara non plus pour crimes économiques mais crimes de sang et qu’il compte utiliser une procédure plus simplifiée "d’Interpol à Interpol". Heureusement, l’avocat s’oppose et les autorités ghanéennes sont immédiatement alertées. Celles-ci rassurent donc tous les responsables des exilés ivoiriens dans leur pays en leur promettant que cette énième fourberie ne saurait seulement prospérer sur leur territoire. [...]L'on peut dire que c'est une deuxième tentative d'enlèvement qui est en cours d'être déjoué."

    De toute évidence, Le Ministre KATINAN vient d'être ainsi interpellé pour des fadaises de l'imposture militarisée qui sévit en Côte d'Ivoire. Une véritable tentative d’enlèvement manquée du pouvoir Ouattara qui tente ainsi d’outrepasser les législations Ghanéennes avec l’illusion que le caractère international d'Interpol surpasse la constitution de l'état Ghanéen. Certainement pour lui un bis repetita de la certification d’élections frauduleuses par  l'Onu qui avait abusivement enterré la constitution Ivoirienne pour installer le candidat non élu de l'étranger.

    la suite sur le blog de Claudus:

    katinan-interpelle-abusivement-par-interpol-a-accra-pourquoi.html


    Qui est Justin Koné Katinan 1 par legrigriinternational

    Interview: l'indispensable Gri Gri International

    xt3nxw_qui-est-justin-kone-katinan-1_news